Centre de santé Inuulitisivik

  • Salaire : De 102415$ à 133140$
  • Type de poste : Encadrement - Permanent
  • Ville : Puvirnituq
  • Expérience requise : 2 ans
  • Statut : Temps plein

Partagez cette offre avec vos amis:


Description du poste

Offre d'emploi de Travailleur social au Centre de santé Inuulitisivik
Venez vivre l'expérience de la Baie d'Hudson!
 
Le Centre de Santé Inuulitsivik, avec plus de 900 employés, fait partie du réseau de la santé et des services sociaux du Québec, région du Nunavik. Il assure à la population du territoire de la Baie d’Hudson composée d’environ 7000 personnes, des services de santé et des services sociaux de première ligne, notamment des services de prévention, d‘évaluation, de diagnostic et de traitement, de réadaptation et de soutien.
 
De plus, il assure les services reliés à la protection de la jeunesse ainsi que la gestion, pour la région du Nunavik, de Ullivik situé à Dorval. La mission de ce dernier étant d’accueillir les personnes inuites qui doivent recevoir des services de santé dans les hôpitaux montréalais participants. La population inuite est répartie dans sept communautés établies sur la côte de la Baie d’Hudson, de Kuujjuaraapik à Salluit. Joignez-vous à notre équipe dès maintenant!
 
Directeur(trice) de la Protection de la Jeunesse
1er et 2e affichage

Sommaire de la fonction
 
Sous l’autorité de la directrice générale, assume la gestion des activités relatives à la Loi de la Protection de la jeunesse, de la Loi sur le système de la justice pénale pour adolescents et de la Loi sur les services de santé et les services sociaux. Il (Elle) fournit l’encadrement et la supervision et la consultation au personnel de sa direction et assure l’élaboration et l’application des politiques relatives aux activité de sa direction. Il (Elle) assume les responsabilités qui lui sont confiées par la Loi de la protection de la jeunesse, la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents, les dispositions législatives en matière d’adoption, les recherches d’antécédents et retrouvailles, et ce, en concertation avec les instances du réseau et en complémentarité avec les autres secteurs (éducation, justice, organismes communautaires.
 
Le (la) directeur(trice) est responsable de la gestion des ressources humaines, matérielles et informationnelles sous sa responsabilité selon le plan organisationnel. Autorité clinique et sociale, la personne voit à la promotion des besoins des enfants et de jeunes, à la défense de leurs droits et intérêts dans la région du Nunavik. Elle assume la responsabilité des actes posés par elle-même ou par les personnes autorisées à intervenir en son nom.
 
Principales responsabilités
 
  • S’assure de l’élaboration, du développement, du maintien, de l’organisation, de la distribution, de l’évaluation et de la révision des programmes de services relevant de sa juridiction et dispensés dans le cadre de la Loi sur la Protection de la Jeunesse.
  • Détermine la recevabilité du signalement de la situation d’un enfant dont la sécurité ou le développement est ou peut être considéré comme compromis et voit à l’imposition des mesures d’urgences telles que le retrait, le placement, s’il y a lieu.
  • Décide si la sécurité ou le développement d’un enfant est compromis et dans l’affirmative, prend la situation de l’enfant en charge, décide de son orientation, propose l’application de mesures volontaires ou saisit le tribunal de la situation.
  • Enquête, le cas échéant, sur toute matière relevant de sa compétence, notamment il peut pénétrer dans un lieu afin de rechercher et d’amener l’enfant, ou dans un établissement afin de consulter le dossier constitué de l’enfant.
  • Autorise, s’il y a lieu en cas d’urgence, durant la période où des mesures d’urgence sont appliquées, la prestation des services médicaux et d’autres soins qu’il juge nécessaire à l’enfant, sans le consentement des parents ni ordonnance du tribunal.
  • Désigne, lorsque le tribunal ordonne l’hébergement obligatoire d’un enfant, le centre d’accueil, le centre hospitalier et voit à ce que l’hébergement s’y effectue dans des conditions adéquates.
  • Transmet au tribunal une étude sur la situation sociale de l’enfant à laquelle peuvent être jointes des études connexes, telles qu’évaluation psychologique ou médicale, etc., afin d’éclairer le tribunal sur les mesures appropriées.
  • Voit à l’application des mesures ordonnées par le Tribunal à l’égard de l’enfant ou de l’adolescent.
  • Communique régulièrement avec l’enfant et sa famille et s’assure d’une connaissance des conditions de vie de l’enfant.
  • Révise périodiquement la situation de chaque enfant ou adolescent pris en charge et décide de la fermeture du dossier, le cas échéant.
  • Rend accessibles tous les jours de la semaine et vingt-quatre (24) heures par jour les services prévus dans le cadre de la Loi sur la protection de la jeunesse.
  • Autorise à qui de droit, en tout ou en partie, l’exercice de certains pouvoirs et responsabilités qui lui sont dévolus par la Loi sur la protection de la jeunesse.
  • S’assure de l’élaboration, du développement, du maintien, de l’organisation, de la distribution, de l’évaluation et de la révision des programmes de services relevant de sa juridiction et dispensés dans le cadre des dispositions législatives en matière d’adoption.
  • Reçoit les consentements généraux requis pour l’adoption ou demande au tribunal de déclarer un enfant judiciairement adoptable.
  • Exerce l’autorité parentale des enfants adoptables jusqu’au moment de l’ordonnance de placement en vue de l’adoption ou jusqu’à sa majorité.
  • Exerce, s’il y a lieu, la tutelle conférée par la Cour supérieure.
  • Effectue l’évaluation psychosociale de la personne qui veut adopter un enfant domicilié au Québec ou hors du Québec dans certains cas.
  • Prend charge de la situation d’un enfant et veille à l’application des mesures nécessaires en vue d’assurer la protection, en cas d’urgence ou d’inconvénients sérieux, d’un enfant visé par une requête en reconnaissance d’un jugement étranger d’adoption.
  • S’assure de l’élaboration, du développement, du maintien, de l’organisation, de la distribution, de l’évaluation et de la révision des programmes de services relevant de sa juridiction dans le cadre de la Loi sur les jeunes contrevenants.
  • Exerce les attributions conférées au ‘directeur provincial’ par la Loi sur les jeunes contrevenants.
  • Autorise la détention pré comparution des jeunes contrevenants.
  • Décide de l’orientation des jeunes référés par le substitut du procureur général telles que des mesures de rechange, de judiciarisation, de fermeture du dossier.
  • Répond à la demande de consultation obligatoire du substitut du procureur général dans le cadre de sa décision concernant la commission d’une infraction par un adolescent âgé de douze (12) ou treize (13) ans.
  • Décide, lors de la détention d’un adolescent avant décision du tribunal, d’un transfert d’un lieu de détention provisoire à un autre, le cas échéant.
  • Établit et remet, sur demande du tribunal, un rapport pré décisionnel concernant un adolescent trouvé coupable d’une infraction.
  • Décide, dans certains cas, du transfert de l’adolescent d’un milieu de garde ouvert à un milieu de garde fermé, selon une période prévue à la Loi.
  • Autorise, selon les modalités qu’il juge à propos, la mise en liberté provisoire d’un adolescent, placé sous garde, en exécution d’une décision du tribunal.
  • Autorise l’accès à l’information relatif au dossier du jeune contrevenant.
  • Informe les enfants et les adolescents sous sa responsabilité de leurs droits et s’assure du respect de ceux-ci en conformité avec les Lois qui les régissent.
  • Collabore à l’élaboration des normes et pratiques professionnelles dans son champ de responsabilités, les approuve et voit à leur mise en application.
  • ​Assume, au plan légal, la responsabilité des actes posés par lui-même ou par les personnes qu’il autorise dans le cadre de la Loi sur la protection de la jeunesse et la Loi sur les jeunes contrevenants.
  • Participe et supporte la formation des nouveaux employés.
  • Toute autre tâche à la demande de son supérieur.

Exigences

  • Doit détenir un baccalauréat en service social, psychologie, psychoéducation ou criminologie; ou autre champ de formation pertinent ainsi qu’une expérience significative dans le même secteur d’activités pourrait être considéré. Diplôme universitaire de deuxième cycle serait un atout;
  • Avoir une connaissance théorique et pratique de la Loi de la protection de la jeunesse, de la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents ainsi que la Loi sur les services de santé et services sociaux;
  • Capacité de travailler en contexte de multi sites;
  • Permis de conduire valide;
  • Connaissance du Nord serait un atout;
  • Sens de l’analyse et de la synthèse; capacité de travailler en contexte d’urgence, d’instabilité et de pression; capacité de travailler en équipe et concertation;
  • Bilinguisme anglais et français, connaissance de l’inuktitut sera considéré un atout.

Profil recherché

  • Flexibilité et ouverture d'esprit
  • Volonté de découvrir différentes visions et approches aux problèmes sociaux et familiaux
  • Adaptabilité notamment par rapport aux techniques et stratégies d'intervention
  • Reconnaissance et respect de la culture et les valeurs inuites
  • Formation en cours d’emploi
  • Participer aux séances de formation offertes par le centre de Santé Inuulitsivik

Conditions de travail

  • Poste permanent basé à Puvirnituq;
  • 35hres/sem;
  • Classe 43 entre min: 102 415$ et max: 133 140$/année;
  • Les conditions de travail applicables sont celles des cadres supérieurs du secteur de la santé et des services sociaux;
  • Prime d’isolement de 9 980$ sans dépendant ou 17 591$ par année avec dépendant;
  • Prime cargo de 10 000$ par année par dépendant;
  • Admissibilité à la prime une rétention variable entre 6000$ et 10 750$ par année, si applicable;
  • Logement meublé fourni;
  • Frais de déménagement et entreposage remboursés par le centre;
  • 3 ou 4 sorties annuelles selon statut.
***Les professionnels qui sont actuellement dans le réseau de la santé et des services sociaux peuvent demander un congé sans solde Nordique (jusqu’à 48 mois) de leur établissement pour travailler au Nunavik***

1er et 2e concours combinés : « Grand public » ouvert à l’extérieur du réseau de la santé et des services sociaux et à l’intérieur de ce même réseau.
 
Pour postuler
 
Veuillez faire parvenir votre offre de service en y joignant une lettre d'intention et une copie de votre CV, en français et en anglais par courriel avant le 16 juillet 2021 à:
Madame Helene Daignault